Mercredi 18 novembre

ANNULE

Ouverture du festival

Soirée sur le thème de la santé

Cinéma Le Cratère | 95 Grande Rue Saint-Michel | 31400 Toulouse

18h : Los médicos de la montaña

Anaïs Taracena, 2019, Guatemala, Quiché, 26 min

Pendant la guerre au Guatemala, des communautés se sont réfugiées à la montagne pour survivre. Pour résister, elles ont créé un système de santé qui concilie la médecine moderne et la médecine ancestrale. Aujourd’hui, la communauté Primavera del Ixcán continue à s’inspirer de cet apprentissage de l’organisation sanitaire face à l’absence totale de l’Etat dans la région.

Durante la guerra en Guatemala, varias comunidades se refugiaron en la montaña para sobrevivir. En esos años de resistencia, crearon un sistema salud en el cual combinaron medicina moderna con medicina ancestral.
Hoy en día, la Comunidad Primavera del Ixcán, se sigue inspirando de ese aprendizaje organizativo sanitario frente a una ausencia total del Estado.

 

18h30 : Médecine révolutionnaire : histoire du premier hôpital Garifuna

Beth Geglia et Jesse Freeston, 2014, Honduras/Canada, 40 min.

Le film raconte l’histoire du premier hôpital créé par et pour la communauté afro-descendante des Garifuna dans le Honduras. L’ensemble des membres de cette communauté s’investit, d’une manière ou d’une autre, dans la création de cet hôpital. C’est ainsi qu’est né un véritable « hôpital populaire communautaire » fondé sur la base d’une organisation « ethnique » constituée par les médecins et la communauté.    

Le documentaire dévoile également l’histoire, la culture du peuple Garifuna et leur place marginalisée au sein de la société hondurienne.  L’hôpital devient un outil de résistance qui s’engage dans la lutte pour rendre la dignité aux populations afro-descendantes. Ainsi, le projet qui se dessine cherche une alternative aux logiques marchandes et discriminatoires du système de santé capitaliste.

 

Le débat sera animé par Lolita Chavez, guatémaltèque, membre du Conseil du peuple Quiché pour l’autodétermination et la défense de ses droits, et Julien Terrié, secrétaire CGT du CHU de Toulouse.

 

Parallèlement, de 17h à 18h et de 19h à 20h :

Emission Fréquences Latines (Radio Mon Païs) en direct du Cratère.

L’émission présente à travers des parcours musicaux, des débats et des rencontres, un certain nombre d’enjeux culturels, politiques et sociaux touchant les différents pays de l’Amérique Latine. un certain nombre d’enjeux culturels, politiques et sociaux touchant les différents pays de l’Amérique Latine.

Diffusion du documentaire sonore : Porque el corazón no quiere… hériter du politique, enfants de militant.es latino-américain.es en exil.

Cette série documentaire fait se croiser, se recouper, les témoignages de 6 personnes, aux histoires et aux vies assez différentes… mais qui ont en commun d’être nées en pleine dictature militaire, en Amérique latine, ou nées déjà en exil, entre les années 70 et 80. Leurs parents prenaient part aux luttes politiques et sociales du moment, impliqué.es dans des organisations bien différentes mais qui avaient un ennemi commun de taille : des juntes militaires, décidées à mettre en place une nouvelle phase du capitalisme, le modèle néolibéral, à coup de mort et de terreur appliquées par l’Etat.

 

Cinéma Le Cratère 

95 Grande Rue Saint-Michel

31400 Toulouse

Tarif plein : 7€ / Tarif réduit : 5€ / Tarif super réduit : 4€