Soirée politico-culturelle Mapuche

Projections-débat / Lecture de poèmes/ Concert

Les terres ancestrales Mapuche sont occupées par les Etats chiliens et argentins au profit des industries forestières et des multinationales. Leurs luttes pour la récuperation de ces terres sont fortement réprimées. Dans le contexte actuel de recrudescence de violence envers ce peuple, qui est aussi l’histoire d’autres peuples, venez échanger, soutenir et rendre hommage aux Mapuche.

Au programme :

17h : Ouverture

17h30: Lecture de poèmes et musique

19h : Newen Mapuche

Elena Varela / Chili / 2011 / 120 mn / VoST

Le documentaire aborde le conflit, entre la nation mapuche, d’un côté, et les grandes entreprises forestières et l’État chilien de l’autre. Ce dernier applique la loi « antiterroriste » pour faire taire les résistants en les incarcérant. La dimension esthétique est là pour valoriser que, au-delà de la récupération de leurs territoires ancestraux, les Mapuche se battent pour leur reconnaissance et pour leur dignité. L’éthique d’un peuple en lutte jaillit aux détours du récit de l’usurpation de ses terres, de ses revendications, de son combat, de la répression policière sous tous les gouvernements chiliens, démocratiques ou dictatoriaux.

Elena Varela, est aussi musicologue et a œuvré pour la promotion de la musique dans les milieux déshérités. Elle est l’auteur des documentaires Canal La Victoria, Tribus urbanas, Miradas del Sur…. Elle est cofondatrice de la maison de production OJO FILMS, dont l’objectif est de favoriser la recherche et la création audiovisuelles des peuples du sud du Chili. En mai 2008, elle a été arrêtée par la police politique qui lui a confisqué plusieurs heures de tournage de “Newen Mapuche” et de “Los sueños del comandante”. Après avoir passé quatre mois en prison préventive elle a été assignée à résidence plus d’un an et demi. Ses avocats ont pu, au cours de son procès maintes fois retardé, révéler les montages grossiers du Ministère Public à son encontre. Elle est sortie innocentée le 22 avril 2010 mais elle continue aujourd’hui à subir des menaces, sans aucune protection judiciaire.

Projection suivie d’une discussion avec Iban Gartzia, de Wuellmapu Euskal Herria et d’autres invité.e.s.


21h30 : Concert de José Tomás de Latinois duo.

N’hésitez pas à apporter vos instruments et venir jouer avec les musicien.ne.s!

Bar et petite restauration sur place.

Samedi 23 Février – 17h

  • Prix libre : 3€ minimum
  • La Candela
  • 3 Grande Rue Saint Nicolas
  • 31300 Toulouse

(M° St Cyprien République)

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*